La culture de l’oubli

La culture de l’oubli

Le cerveau humain possède un mécanisme capable d’éliminer le souvenir de la douleur.

Au fil des années, les événements les plus décisifs de l’histoire de l’humanité prennent la teinte sépia des vieilles photographies. Ils se transforment peu à peu en légendes ou, dans le meilleur des cas, en événements isolés dépouillés de leur impact sur la réalité actuelle. C’est ainsi qu’ils sont enseignés dans les cours d’histoire, peut-être dans le but de les isoler dans une bulle temporelle pour stériliser leur importance.

Toutefois, ces jalons représentent des moments où la route s’est déformée pour marquer un nouveau chemin, mais pas…

LIRE L’ARTICLE COMPLET

SOURCE | SOUTENIR L’AUTEUR