Avant une visite de Macron à Pau, la police confisque des pancartes chez des particuliers

Avant une visite de Macron à Pau, la police confisque des pancartes chez des particuliers

Des Palois avaient brandi des petites pancartes à leur balcon, s’inquiétant pour leur retraite et leur avenir. Les forces de l’ordre sont intervenues et ont interdit leur affichage, alors qu’Emmanuel Macron était attendu à proximité.

«Je veux pouvoir partir en retraite avant l’effondrement climatique (et c’est pas gagné)» : tel était le message inscrit sur une des petites affiches d’habitants de Pau, brandie à la fenêtre de leur appartement ce 30 septembre.

Une affiche sans insulte qui n’a pas été du goût des forces de l’ordre, qui ont procédé à sa confiscation. La République des Pyrénées, qui a relayé l’information, souligne qu’Emmanuel Macron était…

LIRE L’ARTICLE COMPLET

SOURCE